Pliométrie et entraînement en hypergravité

Catégories : Entraînement
Publié par Alain Foltzer

"Il s'agit d'une expérience de Bosco et Coll. menée en 1984. 35 athlètes ont été divisé en 2 groupes, un témoin et un expérimental. Les deux groupes subissent le même entraînement athlétique, par contre le groupe expérimental est soumis à une situation d'hypergravité. C'est à dire qu'ils portent un habit lesté représentant 13% de leur poids de corps (La charge est répartie harmonieusement sur tout le corps).

L'expérience dure 21 jours, l'habit lesté est porté toute la journée (y compris lors des entraînements) et retiré seulement pour dormir.

Les 2 groupes subissent des tests de puissance : on constate une amélioration significative du groupe qui a vécu dans des conditions d'hypergravité."

G.cometti - Centre d'expertise de la performance - UFR STAPS Dijon.

.

.

Réflexions : Pour ma part, j'ai pu constater une capacité pliométrique plus endurante après avoir testé ce système.

Sans réel fondement scientifique, les réflexions que je vous soumets ne peuvent que vous renseigner au regard des constations faites sur le terrain, après avoir fait vivre une situation d'hypergravité à 2 de mes élèves avant un championnat de France. Les constats sont intéressants.

.

Les avantages :

  • Résistance à la fatigue pliométrique : Capacité à maintenir un rendement pliométrique plus soutenu que d'habitude
  • Meilleure récupération entre les combats.
  • Explosivité accrue - sensation de légèreté ----> vitesse d'attaque supérieure d'où une plus grande confiance en soi dans la capacité à attaque

.

Les inconvénients :

  • Perte de repères en attaques : distance parcourue plus longues que d'habitude.
  • Fatigue importante durant le conditionnement en hypergravité (motivation importante nécessaire).

.

Les protocoles employés :

  • Port en ceinture ou dans un tee-shirt spécialement conçu, de 4 lestes de 2 kg chacun : Total de la charge : 8 kg (25% du poids de corps - peut-être trop)
  • Lestes portés durant 15 jours et retirés 1 semaine avant la compétition (récupération) et durant tous les entraînements.



Partager ce contenu