Construire Zenkutsu Dachi

Catégories : Ateliers pédagogiques
Publié par Alain Foltzer

Organisation matérielle: Comme le montre la première photo de cet atelier, il s'agit de placer un obstacle plus bas qu'un élève en position debout. En somme, il suffit de placer un élève en Zenkutsu Dachi et d'abaisser le "jalon" (dans notre exemple) juste au dessus de sa tête.

Zenkutsu dachiConsigne 1 : Dans un 1er temps, il pourrait être demandé aux élèves débutants, (contrairement à l'exemple) de tenter de passer sous l'obstacle en respectant seulement un nombre limité de consigne du type :

Le buste ou le corps doit rester droit

  • la jambe arrière doit être tendu.

A ce stade, inutile de demander l'exécution d'une technique de bras.

Pour des enfants plus avancés, l'intérêt de l'exercice se situe dans l'évaluation de la position Zenkutsu Dachi en leur demandant justement d'exécuter une technique de bras-> si le déplacement est maîtrisé, ils n'auront pas à se concentrer dessus et devront réaliser l'ensemble sans erreur (L'obstacle représente alors un paramètre désorganisateur).

.

.

Enchaînement de Zenkutsu Dachi

Zenkutsu dachiConsigne : En placent 2 jalons d'une distance égale à la longueur d'un pas, l'élève évalue la régularité du Zenkutsu Dachi dans son déplacement.

L'exemple de la vidéo est assez réaliste quant à l'utilité de cet exercice. Regardez bien l'oscillation de la tête dans le déplacement avant l'obstacle puis durant le passage sous l'obstacle ->

.

.

Enchaînement Zenkutsu Dachi - Moto Dachi

Zenkutsu dachi

Consigne : En placant 2 jalons d'une distance égale à la longueur d'un pas, et de hauteurs différentes, la consigne permet dans le cas du style Shyto-ryu par exemple, d'enchaîner dans un déplacement : Zenkutsu avec Moto Dachi.

Zenkutsu dachi

.

Enchaînements multiples

Zenkutsu dachi

Il va de soi que la première consigne de cette atelier s'applique à d'autres positions que Zenkutsu Dachi. Pour cela, il suffit de régler la hauteur de la barre (!).

.

.

.

.

.

Zenkutsu dachi

Consigne : Les déclinaisons sont nombreuses et les enchaînements de techniques multiples et variées deviennent un excellent support au maintien des critères de bonne réalisation technique des positions de bases.

Dans l'exemple : Passage de moto Dachi en Zenkutsu Dachi en réalisant Maï Géri, Oï Tsuki.

Etc...

Conseil de lecture : Thème : "Perfectionnement de la stabilité" - Rubrique Aide à la préparation du DIF et du BEES (e-book).

.

Organisation matérielle

Zenkutsu dachiZenkutsu dachiZenkutsu dachi

Elastiques d'une longueur d'1m 50 à 2m montés en étoile - Une extrémité mousquetioné solidement à un mur, l'autre extrémité mousquetonée à la ceinture des élèves. Consigne de sécurité : Serrer le noeud de ceinture et détacher uniquement lorsque les élastiques sont détendus (A bon, ben pourquoi ??? :)

.

De l'utilité de la tension de la jambe arrière...

Parce que Zenkutsu dachi est une position basse qui par principe met l'accent sur sa résistance aux déformations (Stabilité), il est possible de recréer un environnement traduisant une obligation de maintien de cette stabilité identique à celle nécessaire au moment d'une percussion.

Rq : En étant retenu par et vers l'arrière, l'élève subit une réaction opposée au sens de son déplacement, très exactement comme au moment précis d'une percussion vers l'avant. En d'autres termes, si la position n'était pas stable l'élève repartirait en arrière au moment de cette percussion, comme tente de le faire l'élastique, d'où l'intérêt pédagogique de cette situation qui permet d'aborder la problématique en éliminant un des paramètres propre aux percussions : La recherche de distance - (D'ou l'intérêt chez les débutants).

Condition matérielle : Elastique attaché dans le dos.

Consigne : Se déplacer d'avant en arrière en maintenant l'élastique en tension : TENIR L'EQUILIBRE.

Réponses attendus : Tension de la jambe arrière et placement du pied arrière dans le sens du déplacement.

.

...à l'utilité de la flexion de la jambe avant

Inversement, lorsque l'élastique est accroché devant, l'élève tiré vers l'avant resistera au déséquilibre avant par la fexion de la jambe de devant.

Condition matérielle : Elastique attaché de face.

Consigne : Se déplacer d'avant en arrière en maintenant l'élastique en tension : TENIR L'EQUILIBRE.

Réponses attendus : Flexion de la jambe avant.

.

Réflexion : En associant simultanément ces 2 actions, on entre dans une phase de perfectionnement de la position. En effet, à partir du moment où l'élastique ne sera plus présent, il est intéressant de constater à quel point la position gagne en stabilité lorsque par la seule contraction musculaire, la jambe avant continue de pousser vers l'arrière et la jambe arrière continue de pousser vers l'avant. On obtient ainsi un effet de "cheville expansive" qui donne à Zenkutsu dachi non plus un caractère purement postural où l'on admet par principe que la position est stable uniquement parce qu'elle est basse mais un caractère dynamique même en dehors des déplacements-

Au final, ceci vaut pour toutes les positions et le travail aux élastiques permet d'éveiller cette sensation.

.

Organisation matérielle

Zenkutsu dachi

1 élastique simple d'une longueur d'1m 50 à 2m - Les extrémités mousquetonées à la ceinture des élèves. Consigne de sécurité : Serrer le noeud de ceinture et détacher uniquement lorsque l'élastique est détendu.

Variante 1 : Se déplacer ALTERNATIVEMENT vers l'avant en maintenant l'élastique en tension entre les 2 partenaires. Objectif : TENIR L'EQUILIBRE et RESTER DROIT.

Réponses attendus : Tension de la jambe arrière et placement du pied arrière dans le sens du déplacement pour Tori (devant). Flexion de la jambe avant pour Uke.

.

Vérifier l'acquisition de l'équilibre

Variante 2 : Même si la consigne est identique en terme de déplacement (Maintenir l'élastique tendu entre les 2 partenaires), il est demandé à Tori (devant) d'exécuter de façon aléatoire, soit Jodan, soit Shudan, soit Gédan Tsuki. Uke qui suit toujours en contre temps le déplacement de Tori, exécute la défénse appropriée (cad soit jodan age uke soit uchi uke soit gédan baraï)

Réponses attendues : L'objectif de cette variante n'est pas de vérifier si Uke sait adapter ses réponses aux actions de Tori mais plutôt de vérifier si Tori et Uke sont tous les 2 capables de maintenir leur position (Zenkutsu dans l'exemple) au regard des critères de bonne réalisation et d'équilibre qui lui sont propres. En somme, on introduit un paramètre désorganisateur (l'action des bras), pour évaluer si la qualité du travail des déplacements et par conséquent de la position zenkutsu, persiste.



Partager ce contenu