Concevoir des jeux d'opposition

Catégories : Ateliers pédagogiques , Pédagogie & enseignement
Publié par Alain Foltzer

Concevoir des jeux d'opposition

.

Concevoir des jeux d’opposition ne nécessite pas d’inventer de nombreuses règles et de les rendre compliqués. En réalité c’est même très simple. Pour cela, il suffit de respecter une seule règle quelque soit les moyens utilisés : Ce que je dois faire, l’autre doit aussi me le faire. Le but étant de le faire en 1er.

Du fait que nous sommes dans le domaine des arts martiaux, la nature des jeux va essentiellement se baser sur une relation duelle et interindividuelle cad entre élève ou groupe d’élève.

Donc, ce que je dois faire en 1er à mon adversaire, celui-ci doit aussi me le faire. Exemple: Attraper mon adversaire et le soulever sans le faire tomber – Attraper les 2 poignets de mon adversaire - Mettre mon adversaire sur le dos à partir d’une opposition au sol – Attraper un foulard épinglé accroché sur le devant du kimono de mon adversaire – toucher le dessus de la tête de mon adversaire – toucher les chevilles de mon adversaire – Avec ma frite en mousse, toucher les jambes de mon adversaire en touche rebond – muni de mitaine de combat, boxer les gants de mon adversaire, etc…

Ceci n’empêche pas l’énoncé de consigne de sécurité ou de précision sur la façon de faire mais l’essentiel est là – A vous de jouer maintenant…

Partager ce contenu