• en
  • fr


Baby karaté- Se faire écouter Catégories : Pédagogie & enseignement
Auteur : Alain Foltzer

Baby karaté- Se faire écouter


Baby karaté- Se faire écouter

.

Pour passer d’un atelier à un autre avec des enfants de 4 à 5 ans, je vous conseille d’installer un rituel spécifique qui au premier abord nous apparaît évident en tant qu’adultes, mais qu’il est nécessaire d’initier chez de très jeunes enfants.

Gardez à l’esprit une intention bien précise : créer une rupture entre l’avant et l’après. De cette intention doit naître une habitude dans votre façon de faire. Façon de faire que les enfants finiront par s’approprier voir même anticiper. Pour cela voici quelques conseils pratiques :

Appelez vos élèves en leur demandant de venir vers vous – N’hésitez pas à lever une main afin qu’il vous repère surtout si vous êtes plusieurs adultes sur le tapis –- Pendant que les enfants vous rejoignent reculez vers une zone différente du tatami - Si possible, ne restez pas dans la zone de travail - Lorsque je dis « reculer », c’est le terme exact. Cela vous permet d’avoir un œil vigilant sur vos élèves tout en vérifiant qu’ils réagissent bien à votre appel.

Un fois devant vous, demandez leurs de s’assoir sur place et de rester derrière une limite (une jointure de tapis par exemple) puis prenez du recul.

La rupture avec l’atelier précédent sera réelle lorsque tous les enfants sauront redevenu calme – Pour cela demandez leur de vous regarder, de ne pas parler à votre place et de vous écouter – Instaurer des règles simples. Afin d’obtenir plus rapidement du silence, adressez vous aux élève distrait en particulier, ne vous adressez pas au groupe pour en faire taire 1 seul par exemple.

Ce passage est certes le plus difficile et ne s’obtiendra pas du premier coup soyez rassuré mais soyez persévérant cela sera payant.

Quoiqu’il en soit, ce n’est qu’une fois le silence obtenu de tous que vous pourrez commencer à expliquer et montrer par l’exemple la suite du cours.

Mais attention à être bref et efficace dans vos explications couplées à des exemples parce que dans le cas contraire, vous perdrez toute crédibilité et les élèves finiront par ne plus écouter anticipant le fait qu’ils se perdront dans des explications non maîtrisées et trop longues ou dans des ateliers dans lesquels ils s’ennuient.

Mais quoiqu’il en soit, il y a une règle d’or à comprendre dans ce podcast : lorsque vous vous adressez à vos élèves quelques soit leur âge en réalité, faites ce que vous dites. Ne lâchez pas des phrases sans en obtenir les conséquence. Si vous demandez le silence par exemple, obtenez-le avant de continuer, etc…

Produit(s) de la boutique en lien avec cet article



Partager cet article