Progresser dans les Tsuki

Catégories : Progression par grades
Publié par Alain Foltzer

Les stades caractérisant le progrès durant l'apprentissage des TSUKI

1- Inventaire des erreurs que les élèves rencontrent dans la réalisation des TSUKI.
2- Classement des erreurs à corriger par grades.


Du point de vue du travail des bras uniquement :
Poings mal fermés : le pouce ne recouvre pas les doigts
Pas de prono-supination des avants bras durant la flexion et/ou l'extension du coude (Pas de hikité)
Les coudes s'écartent au moment de l'extension du bras
Le poing ne suit pas une trajectoire rectiligne (Mouvement arrondi)
Lorsque l'extension apparaît, c'est au détriment de la flexion vers le hikité (Pas de synchronisation des actions)

Pas de repères pour le placement du poing en hikité (Le poing est souvent placé trop en arrière)
Poignets cassés (Ce sont les doigts qui percutent et non les Kento)
Epaule surélevée (Pour porter le bras)
Aucune intention en terme de cible (Extension simple du coude) : Pas de perception de la notion de cible
Travail des bras uniquement à hauteur de la ceinture scapulaire (Pas de travail de hanche)


Pendant un déplacement
:
Pas de dissociation train supérieur/train inférieur (Action des bras grossière réalisée en même temps que le déplacement ou avant le déplacement)
Coordination progressive train sup/ train Inf mais sans action des hanches (Simple dissociation des actions : je me déplace puis je frappe)
Prise en compte progressive des 3 phases de percussion liée à la distance : (Ura, taté et Tsuki). Le débutant tente systématiquement de percuter le poing en supination même sur une distance trop courte).



Partager ce contenu