• en
  • fr


Quel type d'efforts correspond le mieux aux enfants? Apports théoriques Categories : Entraînement
Auteur : Alain Foltzer

Quel type d'efforts correspond le mieux aux enfants? Apports théoriques


La maturation des filières énergétiques suit une évolution propre à chaque âge. Solliciter ces filières par l'entraînement en favorise le développement.

Comme vous le savez, il existe 3 types de métabolismes dans l'apport énergétique total.

Chez l'enfant, c'est la filière aérobie qui prédomine (endurance).

Conséquences : Les enfants récupèrent plus vite que les adultes et ont besoin de délais de récupération moins long entre les exercices. Cependant, dans la durée (succession des exercices), la thermorégulation est moins efficace chez les enfants (prépubères). En somme, meilleure récupération ne veut pas dire absence de récupération.

Coté résistance (Filière anaérobie lactique), on a longtemps cru qu'il était déconseillé voire dangereux de faire pratiquer des exercices répétés à haute intensité d'une durée moyenne de 1' à 2'30 (+ou- 30s) chez les enfants.

De nombreux travaux stipulent que la faible maturité du système anaérobie ne constitue pourtant pas un obstacle à l’amélioration de cette qualité.

"Il n’est donc pas dangereux de solliciter cette filière chez l’enfant, contrairement aux présupposés (pas de danger particulier au niveau cardiaque) ". La prudence doit cependant être de mise sur le plan psychologique car ce type d'exercice reste éprouvant (ressenti) même s'il induit des performances précoces.

En ce qui concerne la filière "anaérobie alactique" (Vitesse), j'ai déjà traité le sujet dans une précédente publication. Pour approfondir vos connaissances dans le domaine des filières énergétiques je vous renvoi aux 2 articles ci-dessous qui abordent la nature des efforts en karaté (Le sujet déborde vers la pratique de haut niveau pris souvent comme source d'analyses).





Partager cet article