• en
  • fr


La pratique différentielle

La pratique différentielle


Categories : Théories de l'apprentissage
Auteur : Alain Foltzer

Cet exercice en soi est très intéressant sur le plan de la dissociation train inférieur, train supérieur et simultanément droite / gauche.

Cependant en l'état ce même exercice peut avoir un défaut ou plutôt une limite : Une pratique dite "bloquée" qui consiste à ne répéter que le même exercice pour finalement le spécialiser.

En somme on ne fait que performer une "habileté" (dans ce cas motrice) de surcroît très décontextualisée. Ce qui n'apporte finalement pas grand chose sur le plan de la compétence à combattre par exemple.

On retrouve cet écueil dans le Kihon mais aussi dans d'autres aspects de la pratique martiale et sportive.

.

.

L'idée consisterait plus à ne surtout pas spécialiser cette action mais par exemple à inverser le rôle des bras puis de changer les pas : d'avant en arrière, etc...

L'idéale serait de faire la même chose en Kihon en variant chaque action.

En supposant que l'on veuille travailler autour du Tsuki, il serait profitable de le combiner de la sorte avec d'autres actions de poings et/ou de pieds, sans jamais répéter 2 fois ce qui a été fait dans le même Kihon.

C'est très difficile à faire mais c'est une approche émergente dont s'empare de plus en plus d'entraineurs nationaux dans d'autres sports.

Au final, le but est d'obliger le pratiquant à gérer sans cesse de la complexité en ne répétant jamais les mêmes séquences d'entraînement. Les théories de l'apprentissage tendent de plus en plus vers cette conception.

Les bénéfices sur l'apprentissage sont démontrés.

Pour aller plus loin :





Partager cet article